Crise cardiaque

Qu’est-ce qu’une crise cardiaque?

Une crise cardiaque ou un infarctus du myocarde se définit comme la mort d’une partie du myocarde ou du cœur1. Ceci se produit en raison d’un manque d’oxygène au cœur. Tout comme le corps compte des artères qui transportent le sang riche en oxygène dans tout l’organisme, le cœur a lui aussi des artères qui lui fournissent l’oxygène. Le cœur compte deux artères importantes : l’artère coronaire gauche et l’artère coronaire droite. Si une partie de ces artères ou l’une d’elles se bloque à cause de l’épaississement des parois, vous pourriez avoir une crise cardiaque.

Maladies cardiaques (la crise cardiaque entre dans cette catégorie) présentent les facteurs de risque suivants:

Facteurs de risque que vous pouvez changer :

  • Taux de cholestérol élevé (total, LDL, triglycérides)
  • Hypertension artérielle
  • Tabagisme
  • Sédentarité
  • Diabète
  • Obésité
  • Stress

Facteurs de risque que vous ne pouvez pas changer :

  • Antécédents familiaux
  • Sexe
  • Vieillesse

 

Quels sont les symptômes?

Apprenez à reconnaître les signes précurseurs d’une crise cardiaque (semblable à une angine) :

  • Pression, oppression ou douleur à la poitrine et dans le haut du dos;
    • Douleur dans les épaules (la gauche plus que la droite), dans le bras gauche et à la mâchoire gauche; • Essoufflement ou fatigue; et
    • Étourdissements.

Les personnes qui pensent souffrir de ces symptômes devraient immédiatement consulter un médecin. Pour les symptômes précoces, voyez votre médecin de famille dès que possible. Votre médecin pourrait vous orienter vers un cardiologue pour une évaluation plus approfondie.

 

Comment la physiothérapie peut aider

La réadaptation cardiaque est une approche multidisciplinaire globale de la prévention, de la stabilisation et d’une régression éventuelle des maladies cardiovasculaires. Cette approche n’est pas réservée aux gens qui présentent un risque élevé ou qui ont eu une crise cardiaque; les patients qui ont eu un remplacement valvulaire, une insertion de tuteurs ou un pontage y ont aussi droit. Parmi les membres de l’équipe de soins, on compte généralement : des physiothérapeutes, des kinésiologues, des travailleurs sociaux, des nutritionnistes, des infirmières, des médecins et des psychiatres.

Parmi les nombreux bienfaits de la réadaptation cardiaque, il y a :

  • Tolérance à l’exercice et force accrues;
  • Réduction de la concentration des lipides dans le sang;
  • Amélioration du bien-être psychologique;
  • Amélioration de la qualité de vie;
  • Retour au travail plus rapide;
  • Réduction du stress;
  • Sensibilisation accrue aux facteurs de risque cardiaque; et
  • Réduction de la morbidité et de la mortalité cardiovasculaires.

En collaboration avec les kinésiologues et les physiothérapeutes, les programmes de réadaptation cardiaque mettent l’accent sur :

  • Exercices d’aérobie : elliptique, vélo, ergomètre et rameur pour ne nommer que ceux-là, exercices réalisés tout en surveillant la fréquence cardiaque et la tension artérielle;
  • Exercices de mobilité et de renforcement;
  • Stabilité et renforcement du tronc;
  • Amélioration de la tolérance et de l’endurance à l’effort; et
  • Exercices de souplesse.

Au Canada, seulement 15 % ou moins des patients ayant subi une crise cardiaque participent à un programme de réadaptation cardiaque! Trouver un centre de réadaptation cardiaque. Vous aurez probablement besoin d’une référence d’un médecin. Votre physiothérapeute vous aidera à choisir des exercices que VOUS aimez. Vous pouvez aussi voir les installations de conditionnement physique « Heart Wise » qui peuvent être utilisées pour maintenir le niveau d’exercice après la réadaptation cardiaque.

Veuillez aussi consulter la fiche d’information La valeur de la physiothérapie sur la réadaptation cardiovasculaire de l’Association canadienne de physiothérapie.

 

Prévention des crises cardiaques

Les physiothérapeutes recommandent de suivre les conseils suivants pour réduire les risques de crise cardiaque:

  • Soyez actif : faire régulièrement de l’activité physique aide à réduire le risque de crise cardiaque;

• Maintenez un poids santé : l’embonpoint augmente les risques d’hypertension artérielle, de cholestérol élevé et de diabète. Cependant, même si vous ne perdez pas de poids, le SEUL fait de faire de l’activité physique peut améliorer considérablement votre état de santé;

• Arrêtez de fumer : discutez avec votre médecin des multiples programmes d’abandon du tabac;

• Contrôlez votre tension artérielle : mangez sainement. Faites régulièrement vérifier votre tension artérielle. Si vous prenez des médicaments pour faire baisser la tension artérielle, prenez-les comme votre médecin vous l’a prescrit; et

• Réduisez le stress : les personnes exposées à un niveau de stress élevé ou de façon prolongée peuvent avoir un taux de cholestérol sanguin plus élevé et souffrir d’hypertension artérielle. Cherchez du soutien auprès de votre famille et de vos amis et parlez à votre médecin si votre niveau de stress est trop élevé. Votre médecin pourrait vous orienter vers un professionnel de la santé mentale.

Si vous souffrez d’un problème médical préexistant ou que vous ne faites pas d’activité physique, consultez votre médecin avant d’entreprendre tout programme d’exercices ou régime.

 

auteur

Kerry Kittson, PT

 

RÉFÉRENCES

1) Frownfelter D & Dean E: Cardiovascular and pulmonary physical therapy evidence and practice. 4th ed. St. Louis, MO: Mosby Elsevier; 2006.
2) Risk Factors. Cardiac Health Foundation of Canada. Consulté le 22 juillet 2015.
3) Cardiac Rehabilitation – an untapped resource. Cardiac Health Foundation of Canada. Consulté le 22 juillet 2015.
4) Benefits of Cardiac Rehabilitation. Cardiac Health Foundation of Canada. Consulté le 22 juillet 2015.
5) Myth Busters. Canadian Women’s Heart Health Centre. Consulté le 22 juillet 2015.

 

Trouver un physiothérapeute