Prévention des chutes : les physiothérapeutes donnent des conseils aux personnes âgées

 

Plus d’un Canadien âgé sur trois (65 ans et plus) tombe chaque année. On estime que 50 % des personnes qui font des chutes souffrent de blessures modérées à graves comme des entorses, des fractures de la hanche ou des traumatismes crâniens, qui peuvent réduire leur mobilité et leur indépendance de façon permanente.

On estime que les coûts directs des soins de santé liés aux chutes chez les Canadiens âgés sont de un milliard chaque année. Ceci représente 84 % des admissions liées aux blessures dans les hôpitaux, 40 % de toutes les admissions dans les maisons de soins infirmiers et une augmentation des soins à domicile de 10 %.

Plus de 90 % des incidents qui entraînent des blessures sont prévisibles et évitables. Des études démontrent que le fait d’apporter des modifications dans une maison et de réduire les dangers dans la communauté peut réduire de moitié les risques de chute. D’autres facteurs de risque comprennent une déficience visuelle ou intellectuelle, combinée à des médicaments.

 

LA PHYSIOTHÉRAPIE PEUT AIDER

Les physiothérapeutes soignent beaucoup plus que des blessures! Ils vous montrent aussi comment prévenir l’apparition de douleurs ou de blessures qui pourraient limiter vos capacités. Un physiothérapeute peut vous aider à évaluer votre domicile pour trouver des façons de prévenir les accidents.

Plusieurs personnes âgées s’emprisonnent dans leur maison de peur de faire une chute. Ils perdent ainsi les bénéfices physiques de la pratique d’activités normales et peuvent compromettre leur équilibre et leur force musculaire, s’exposant ainsi davantage au risque de tomber, même en restant à la maison. Un programme de traitement de physiothérapie ciblé peut aider à maintenir et à retrouver la force, la flexibilité et l’endurance d’une façon sûre et sécuritaire.

Un physiothérapeute examinera les antécédents médicaux d’une personne âgée et déterminera une condition physique générale. Il effectuera une série de tests spécialement conçus pour mesurer la force, la flexibilité, l’équilibre et la marche. Après avoir déterminé les limites, il prescrira un programme d’exercice et d’activité ayant pour objectif d’améliorer le fonctionnement physique.

 

Plus de 90 % des incidents qui entraînent des blessures sont prévisibles et évitables.

 

Si un mauvais équilibre est causé par des lésions à l’oreille interne et que vous souffrez d’autres symptômes comme le vertige, des étourdissements ou de la nausée, un physiothérapeute peut aussi vous prescrire un programme de rééducation vestibulaire qui corrigera la réponse de l’oreille interne aux changements de position.

 

CONSEILS POUR RÉDUIRE LES RISQUES DE CHUTE

  • Portez une bonne paire de chaussures de marche lacées qui soutiendront votre pied et offriront l’amortissement nécessaire pour vos articulations
  • Évitez les talons hauts, les pantoufles et les sandales ouvertes qui peuvent vous faire trébucher
  • Utilisez des dispositifs pour la marche, l’équilibre, l’écoute et la vue. Considérez-les comme des sources de force pour vous aider à faire des choses et non pas comme des signes de faiblesse
  • Ne portez pas vos lunettes de lecture lorsque vous marchez
  • En hiver, saupoudrez de la litière pour chat ou du sel et sablez jusqu’au bord du trottoir. En saupoudrer sur la neige/glace avant de sortir de la voiture pourrait aussi vous aider
  • Assurez-vous que le bout des cannes et des béquilles est large et pointu pour les conditions hivernales. Retirez les crampons dès que vous entrez dans un bâtiment
  • Assoyez-vous pour vous habiller plutôt que de rester debout
  • Lorsque vous passez de la position couchée à assise, attendez 10 secondes avant de vous lever. Lorsque vous passez de la position assise à debout, attendez 10 secondes avant de vous éloigner d’un lit, d’une chaise ou d’une toilette
  • Installez des rampes et des barres d’appui dans les escaliers et les salles de bain
  • Assurez-vous que les escaliers sont bien éclairés. Installez une veilleuse en haut des marches
  • Essuyez immédiatement tout liquide renversé, plus particulièrement sur les planchers de céramique
  • Évitez de prendre des risques inutiles comme de monter sur des meubles. Utilisez plutôt un escabeau solide, ou encore mieux, demandez de l’aide
  • Déposez vos deux pieds bien à plat sur le sol avant de sortir de la voiture
  • Rangez les objets de la vie quotidienne sur une tablette à la hauteur des yeux
  • Gérez correctement les médicaments
  • Faites attention près des animaux. Vous pouvez vous prendre les pieds dans une laisse, un chien peut vous faire tomber ou vous pouvez trébucher sur l’animal errant ou endormi

 

Télécharger la feuille de conseils pour la prévention des chutes

 

Trouver un physiothérapeute
en savoir plus sur les chutes

L’ACP présente ses références d’éducation comme service public et à des fins d’information seulement.
Le contenu n’entend pas remplacer les conseils, le diagnostic ou les traitements assurés par un médecin professionnel. Les opinions exprimées ne représentent pas nécessairement celles des membres de l’ACP.

L’Association canadienne de physiothérapie (ACP) représente les physiothérapeutes, assistants-physiothérapeutes et étudiants en physiothérapie du Canada. Les membres de l’ACP sont des professionnels de la réadaptation voués à la santé, à la mobilité et à la condition physique des Canadiens.

Les physiothérapeutes sont des professionnels des soins de santé primaires qui conjuguent leurs connaissances approfondies du corps et de son fonctionnement à des compétences cliniques pratiques spécialisées pour évaluer, diagnostiquer et traiter des symptômes de maladie, des blessures ou une incapacité.

Plus de 20 000 physiothérapeutes agréés travaillent au Canada, dans des cliniques privées et des hôpitaux généraux et de réadaptation, des centres de santé communautaires, des établissements de soins aux bénéficiaires internes et des résidences-services, des agences de visite à domicile, des milieux de travail et des écoles.