J’ai mal au dos!

Presque tout le monde a mal au dos un jour ou l’autre. La douleur peut surgir subitement et disparaître en quelques jours ou semaines. Elle peut aussi se présenter de façon répétitive sans jamais disparaître complètement et peut avoir un effet majeur sur vos activités quotidiennes habituelles.

Votre dos constitue un système complexe de composantes interdépendantes :

  • Les os ou vertèbres qui forment la colonne vertébrale sont séparés par des disques qui jouent un rôle d’amortisseurs, soutiennent le poids du corps et le distribuent.
  • La moelle épinière est logée à l’intérieur de la colonne vertébrale et de gros nerfs qui la protègent et la relient à d’autres parties du corps traversent les espaces intervertébraux.
  • La colonne vertébrale est bien enveloppée par des ligaments et supportée par des muscles.

 

Qu’est-ce qui cause le mal de dos?

Pour beaucoup de gens, le mal de dos peut être causé par une mauvaise posture et de mauvaises habitudes. L’usure normale du corps nous expose au mal de dos, sans égard à l’activité. Le risque augmente avec l’âge à mesure que la colonne commence à perdre sa flexibilité. Des activités de routine comme le jardinage, les tâches ménagères, prendre un enfant dans ses bras, s’étirer pour atteindre un objet ou même une quinte de toux peuvent déclencher un mal de dos aigu : la douleur peut durer des heures, des jours, voire des années.

Plus de 70 % des problèmes de dos font leur apparition au cours des activités quotidiennes de routine. Les accidents et autres traumatismes causent 30 % seulement des problèmes de dos.

Le mal de dos a de nombreuses causes et se manifeste de nombreuses façons. En voici quelques-unes :

  • Stress postural
    Une mauvaise posture cause du stress à la colonne. Les tissus deviennent trop étirés, les muscles se fatiguent et il s’exerce une pression sur les articulations et les nerfs.
  • Claquages
    Les claquages mineurs des muscles du dos s’estompent rapidement et spontanément, mais un physiothérapeute doit traiter les claquages plus sévères pour soulager la douleur et favoriser la guérison.
  • Lésions aux disques
    Les disques sont les amortisseurs de la colonne et sont fixés aux vertèbres, au‑dessus et au‑dessous, de façon à ne pouvoir se déplacer. Le disque comporte un intérieur mou (ressemblant à de la gelée) qui peut bomber (prolapsus), former une hernie ou même se rompre face à des efforts mécaniques imposés par le fait de lever une charge ou de pivoter, par exemple. Même si les problèmes de disque sont causés en majorité par un traumatisme, les disques s’usent et s’amincissent avec l’âge, ce qui entraîne une discopathie dégénérative.
  • Arthrite
    Les articulations vertébrales peuvent être atteintes par l’arthrite dégénérative qui cause l’inflammation de l’articulation et l’apparition d’éperons osseux au bord des vertèbres. La douleur peut être limitée au dos ou irradier jusqu’au bas de l’abdomen, dans l’aine, la jambe ou le pied. La distance franchie par la douleur peut être un indicateur de la gravité de la lésion. Des symptômes comme les picotements, les engourdissements ou la sensation de brûlure dans la région de la jambe ou du pied sur le trajet de la douleur sont aussi révélateurs de la gravité de l’atteinte et il faut les traiter. Ces symptômes peuvent découler de dommages causés au nerf sciatique qui part de la région lombaire, descend dans la jambe pour se rendre jusqu’au pied, innervant la majeure partie des muscles de la jambe et transmettant les sensations à celle‑ci.

 

Prévention

Des études récentes indiquent que votre condition physique générale peut constituer le facteur le plus important pour éviter les blessures au dos. On peut en conclure que l’exercice d’aérobie régulier, comme la marche ou la natation, peut assurer le conditionnement dont le dos a besoin pour demeurer en bonne santé. Un programme d’exercice spécifique visant à mobiliser et à renforcer la colonne peut aussi aider à empêcher le mal de dos de réapparaître. Les muscles du dos et de l’estomac doivent être forts pour bien supporter la colonne et un physiothérapeute peut donner des conseils sur les exercices appropriés pour les tonifier et les renforcer. Les physiothérapeutes offrent les conseils suivants pour aider à prévenir le mal de dos :

  • Lever – les pieds écartés à la largeur des épaules, il faut plier les hanches et les genoux et garder le dos aussi droit que possible. Il faut saisir la charge fermement et la tenir près du corps en tendant les muscles de l’estomac, et utiliser les muscles puissants des jambes pour lever l’objet. Garder le dos droit et éviter de vous tourner – il faut pointer les pieds dans la direction visée.
  • Posture – pensez grand, le thorax relevé, les épaules détendues, le menton rentré et au niveau. Il faut avoir une posture stable, équilibrée et détendue en position assise ou debout, ou pendant la marche.
  • Position assise – ne restez pas assis pendant des périodes prolongées; levez-vous, étirez-vous et marchez un peu. Utilisez au besoin un support dorsal dans votre chaise, mais assurez-vous qu’il est bien ajusté.
  • Exercice – un poids santé impose moins d’efforts au dos. Votre physiothérapeute peut vous montrer à garder la flexibilité et la force de votre dos en faisant des exercices appropriés du dos et du ventre.
  • Conduite – placez le siège de votre véhicule de façon à avoir le dos supporté et les jambes détendues et légèrement pliées. Si vous avez besoin d’un support lombaire supplémentaire, utilisez un rouleau ou une serviette roulée.
  • Sommeil – votre matelas doit être assez dur pour supporter votre colonne en position neutre – il ne doit pas s’affaisser! Envisagez d’ajouter une couche de mousse pour en augmenter la capacité de support.

 

Mon état s’améliorera‑t‑il?

Habituellement, la douleur causée par un claquage musculaire ou ligamentaire se résorbe spontanément en 24 à 48 heures. Si la douleur ne se résorbe pas après 24 heures ou si elle empire, il faut consulter un professionnel de la santé.

 

La physiothérapie peut aider

Les physiothérapeutes ont les compétences spécialisées nécessaires pour traiter les blessures au dos. Un physiothérapeute évaluera votre dos au complet pour déterminer la cause du problème et élaborer un programme personnalisé afin de traiter vos symptômes.

Le programme peut inclure les éléments suivants, selon la nature et la gravité du problème de dos :

  • un éventail de techniques de manipulation comme la mobilisation ou la manipulation;
  • exercices visant à mobiliser ou renforcer les muscles appropriés;
  • rééducation posturale et conditionnement général;
  • éducation sur la mécanique corporelle et les techniques appropriées pour éviter la réapparition de la blessure au dos;
  • modes de traitement comme la NSTC, les ultrasons, la chaleur ou la glace pour atténuer la douleur.

 

Trouver un physiothérapeute

L’Association canadienne de physiothérapie (ACP) représente les physiothérapeutes, assistants-physiothérapeutes et étudiants en physiothérapie du Canada. Les membres de l’ACP sont des professionnels de la réadaptation voués à la santé, à la mobilité et à la condition physique des Canadiens.

Les physiothérapeutes sont des professionnels des soins de santé primaires qui conjuguent leurs connaissances approfondies du corps et de son fonctionnement à des compétences cliniques pratiques spécialisées pour évaluer, diagnostiquer et traiter des symptômes de maladie, des blessures ou une incapacité.

Plus de 20 000 physiothérapeutes agréés travaillent au Canada, dans des cliniques privées et des hôpitaux généraux et de réadaptation, des centres de santé communautaires, des établissements de soins aux bénéficiaires internes et des résidences-services, des agences de visite à domicile, des milieux de travail et des écoles.


L’ACP présente ses références d’éducation comme service public et à des fins d’information seulement.

Le contenu n’entend pas remplacer les conseils, le diagnostic ou les traitements assurés par un médecin professionnel.

Les opinions exprimées ne représentent pas nécessairement celles des membres de l’ACP.

Trouver un physiothérapeute

L’ACP présente ses références d’éducation comme service public et à des fins d’information seulement.
Le contenu n’entend pas remplacer les conseils, le diagnostic ou les traitements assurés par un médecin professionnel. Les opinions exprimées ne représentent pas nécessairement celles des membres de l’ACP.

L’Association canadienne de physiothérapie (ACP) représente les physiothérapeutes, assistants-physiothérapeutes et étudiants en physiothérapie du Canada. Les membres de l’ACP sont des professionnels de la réadaptation voués à la santé, à la mobilité et à la condition physique des Canadiens.

Les physiothérapeutes sont des professionnels des soins de santé primaires qui conjuguent leurs connaissances approfondies du corps et de son fonctionnement à des compétences cliniques pratiques spécialisées pour évaluer, diagnostiquer et traiter des symptômes de maladie, des blessures ou une incapacité.

Plus de 20 000 physiothérapeutes agréés travaillent au Canada, dans des cliniques privées et des hôpitaux généraux et de réadaptation, des centres de santé communautaires, des établissements de soins aux bénéficiaires internes et des résidences-services, des agences de visite à domicile, des milieux de travail et des écoles.