Le lymphœdème : la physiothérapie peut aider

Le terme lymphœdème désigne l’enflure attribuable à l’accumulation anormale du liquide lymphatique riche en protéines. Le système lymphatique joue un rôle important dans le système immunitaire. Il y a lymphœdème lorsque le système lymphatique est déficient ou endommagé, ce qui modifie le transport de la lymphe.

Le lymphœdème atteint habituellement les bras ou les jambes, mais il peut aussi atteindre la tête et le cou, la région génitale et celle du torse. Non traité, le lymphœdème peut causer l’hypertrophie des canaux tissulaires qui transportent la lymphe, limiter la concentration d’oxygène dans le système de transport, ralentir la guérison des plaies et offrir aux bactéries un milieu de culture qui peut entraîner une lymphangite (infection). Il ne faut pas confondre le lymphœdème à l’enflure découlant de l’insuffisance veineuse, c’est‑à-dire une accumulation de sang dans les veines des jambes.

Qu’est-ce qui cause le lymphœdème?

Il y deux types de lymphœdème, primaire et secondaire, qui se produisent tous deux lorsqu’il y a déficit ou perturbation du drainage normal.

Le lymphœdème primaire est attribuable à un défaut du système lymphatique d’origine héréditaire ou sporadique. Le lymphœdème primaire fait son apparition avant 35 ans dans la majorité des cas. Il peut apparaître n’importe quand au cours de la vie et atteint le plus souvent les membres inférieurs.

Le lymphœdème secondaire, forme la plus courante, peut faire son apparition à la suite d’une intervention chirurgicale, d’une radiothérapie, d’une infection ou d’un traumatisme. Le lymphœdème peut apparaître immédiatement après une intervention ou des mois ou même des années plus tard. L’enflure peut varier de légère à sévère.

Quels sont les signes avertisseurs?

  • Enflure persistante;
  • bras ou jambe qui donne une sensation de plénitude ou de lourdeur;
  • peau qui donne la sensation d’être serrée;
  • baisse de flexibilité de la main, du poignet ou de la cheville;
  • difficulté à ajuster des vêtements à un endroit particulier du corps;
  • bague/montre/bracelet/bracelet de cheville serrés.

Le diagnostic et le traitement rapides jouent un rôle important dans la prise en charge du lymphœdème, car ils aident à la fois le pronostic et à atténuer le problème. Si vous vivez avec le lymphœdème ou risquez de l’avoir, il importe de mettre en pratique de bonnes techniques de soin de la peau.

Occupez-vous de votre peau en évitant toute perforation de la couche sous-cutanée qui pourrait laisser les bactéries pénétrer dans le corps (c.‑à‑d. coupures, égratignures, piqûres d’aiguille et d’insectes, brûlures). Si vous subissez une lésion de la peau, il faut la nettoyer et la protéger contre tout autre traumatisme.

Si vous soupçonnez la présence d’une infection (c.‑à‑d. si vous avez une rougeur, de l’enflure, de la douleur dans la région en cause, ou si elle est plus chaude), il faut consulter votre médecin.

  • Évitez les environnements chauds. Utilisez les saunas, les bains de vapeur et les cuves thermales avec prudence;
  • faites preuve de prudence en voyage. Si vous avez un vêtement de compression, il faut le porter en voyage, particulièrement durant les longs vols;
  • faites de l’exercice de l’endroit du corps atteint (bras ou jambes). Un bon programme d’exercices d’étirement et de renforcement peut aider à contrôler votre lymphœdème. Les experts recommandent le port d’un vêtement de compression au cours de l’exercice;
  • maintenez un poids idéal.

La physiothérapie peut aider

Même si le lymphœdème est incurable, il existe un traitement qui aide à le prévenir ou à en limiter la gravité. Les physiothérapeutes qui ont suivi une formation sur la prise en charge du lymphœdème prescriront un programme de traitement personnalisé qui comportera les éléments suivants :

  • évaluation du patient en consultation avec les médecins pour arrêter le meilleur plan de traitement;
  • programme d’exercice à domicile pour améliorer le drainage lymphatique, accroître ou maintenir l’amplitude des mouvements et la force de la zone atteinte et améliorer la condition cardiovasculaire;
  • éducation sur le soin efficace de la peau;
  • drainage lymphatique manuel qui réduit ou contrôle l’enflure. Un programme intégré inclura des pompes de compression, des techniques de pose de bandages et de massage, ou une combinaison de traitements;
  • traitement visant à atténuer la douleur;
  • aide pour obtenir et ajuster un vêtement de compression et instructions sur la fréquence d’utilisation.

Après le traitement, le physiothérapeute encouragera aussi l’activité et l’exercice assortis de certaines précautions. Par exemple, la natation et d’autres exercices aquatiques, au cours desquels le bas du corps est supporté, constituent le meilleur type d’exercice pour les personnes qui ont un lymphœdème.

Dans le cas d’autres exercices comme la marche, la course, la bicyclette ou l’haltérophilie, il est toutefois recommandé de porter des bandages ou des vêtements de compression. Le médecin, le physiothérapeute et le patient travaillent en équipe pour réussir à gérer le lymphœdème.

Trouver un physiothérapeute