L’accès direct aux services de physiothérapie

Notre position

Les physiothérapeutes sont des praticiens auxquels la population à un accès direct, c’est-à-dire que les patients peuvent les consulter sans attendre qu’un médecin les y dirige. Physiotherapy Alberta est d’avis que l’accès direct est bénéfique aux Albertains parce qu’il leur donne plus de choix, améliore leur accès aux soins, favorise une convalescence plus rapide et réduit les frais de santé.

Historique

L’accès direct à la physiothérapie est bénéfique à la fois pour les patients et pour le système de santé. Parmi les avantages pour les patients, soulignons un fort taux de satisfaction et de confiance, un plus grand choix et un accès plus rapide aux soins. Les résultats cliniques (p. ex., la douleur) sont semblables chez les patients qui accèdent directement aux soins et ceux qui sont dirigés par un médecin, mais ceux qui y accèdent directement ratent moins le travail et s’absentent moins du travail pendant un mois. De plus, ces patients utilisent moins de médicaments sur ordonnance, subissent moins de radiographies et consultent moins leur médecin. Les coûts pour ces patients sont de 36 % à 137 % moins élevés par épisode de soins en physiothérapie. La réussite de l’accès direct démontre que les services de physiothérapie représentent le premier point de contact pour les Albertains ayant des affections musculosquelettiques.

Parmi les risques potentiels, les opposants à l’accès direct soulignent l’augmentation de l’utilisation des services et les diagnostics médicaux non décelés. Jusqu’à présent, ces risques demeurent non fondés. L’accès direct n’accroît pas le nombre global de rendez-vous thérapeutiques ni le nombre de patients qui demandent des services de physiothérapie. En fait, c’est tout à fait l’inverse. Dans certains pays, le nombre de rendez-vous diminue avec l’accès direct. De même, rien ne démontre que les physiothérapeutes ratent de graves problèmes médicaux. Ils recourent à des stratégies efficaces pour procéder au dépistage des patients ayant accédé directement aux soins et les diriger rapidement et de manière appropriée vers des médecins. La capacité diagnostique des physiothérapeutes à l’égard des affections musculosquelettiques est équivalente à celle des médecins. Dans une étude, 96 % des médecins de famille britanniques faisaient confiance ou très confiance à la capacité des physiothérapeutes à diagnostiquer et prendre en charge les troubles musculosquelettiques.

Les avantages de l’accès direct ont déjà suscité des modifications aux politiques, qui permettent désormais aux physiothérapeutes d’être le premier point de contact au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Australie et selon certains régimes d’assurance-maladie des États-Unis. De plus, les forces armées canadiennes et américaines ont adopté l’accès direct à la physiothérapie pour leur personnel. En Alberta, les physiothérapeutes peuvent évaluer et traiter les patients en toute légalité, sans qu’un médecin les ait dirigés vers ces services. Cependant, de nombreuses politiques de financement par des tiers exigent toujours qu’un médecin oriente les patients vers le physiothérapeute pour que ceux-ci aient accès aux services ou puissent être remboursés. Ces politiques limitent le choix des Albertains à accéder au dispensateur de soins qui leur convient le mieux, peuvent retarder la convalescence et favorisent l’accumulation des coûts à cause de l’obligation de voir d’abord un médecin.

Conclusion

L’accès direct vers des physiothérapeutes est une réussite exceptionnelle. Les données probantes révèlent que les bienfaits sont considérablement plus importants que les risques. Physiotherapy Alberta est d’avis que les services de physiothérapie devraient être le premier point de contact pour de multiples Albertains et s’engage à travailler en étroite collaboration avec les décideurs du milieu de la santé afin de trouver des moyens d’éliminer les obstacles à l’accès direct à la physiothérapie.


 

TROUVER UN PHYSIOTHÉRAPEUTE

L’ACP présente ses références d’éducation comme service public et à des fins d’information seulement.
Le contenu n’entend pas remplacer les conseils, le diagnostic ou les traitements assurés par un médecin professionnel. Les opinions exprimées ne représentent pas nécessairement celles des membres de l’ACP.

L’Association canadienne de physiothérapie (ACP) représente les physiothérapeutes, assistants-physiothérapeutes et étudiants en physiothérapie du Canada. Les membres de l’ACP sont des professionnels de la réadaptation voués à la santé, à la mobilité et à la condition physique des Canadiens.

Les physiothérapeutes sont des professionnels des soins de santé primaires qui conjuguent leurs connaissances approfondies du corps et de son fonctionnement à des compétences cliniques pratiques spécialisées pour évaluer, diagnostiquer et traiter des symptômes de maladie, des blessures ou une incapacité.

Plus de 20 000 physiothérapeutes agréés travaillent au Canada, dans des cliniques privées et des hôpitaux généraux et de réadaptation, des centres de santé communautaires, des établissements de soins aux bénéficiaires internes et des résidences-services, des agences de visite à domicile, des milieux de travail et des écoles