J’ai mal. Qui consulter?

Les gens qui envisagent une consultation en physiothérapie musculosquelettique (orthopédique) le font dans la majorité des cas parce qu’ils ont mal. La douleur a un effet sur votre façon de bouger. Et vice versa. Ce qui peut créer un cercle vicieux.

Pour traiter les causes de votre douleur, il est essentiel de procéder à un examen détaillé de l’appareil locomoteur qui inclut souvent à la fois une évaluation autoanatomique visant à déterminer l’étendue de tout dommage tissulaire à l’origine de la douleur. Si vous avez subi récemment une entorse du genou ou de la cheville, il peut être facile de déterminer la cause et l’ampleur du traumatisme. Et si votre douleur persiste depuis longtemps (des semaines ou des mois)? Il faudra alors procéder à une évaluation fonctionnelle de votre façon de bouger aussi.

Plus le problème existe depuis longtemps, plus il devient souvent compliqué.

L’évaluation fonctionnelle (évaluation du mouvement) est un domaine dans lequel beaucoup de physiothérapeutes ont suivi une formation spécialisée. Il est très important de procéder à cette évaluation dans les cas de lombalgie, de douleurs aux genoux, à l’épaule, au cou, etc., qui persistent depuis longtemps. La lombalgie peut persister à cause de la raideur (perte de mobilité) de la hanche ou de la partie supérieure du dos (colonne thoracique). La douleur chronique (de longue durée) au genou est souvent causée par une faiblesse de certains des muscles de la hanche. Si l’on ne renforce pas ces muscles, il se peut que la douleur persiste.

On pose souvent la question suivante : « Dois‑je consulter un physiothérapeute, un chiropraticien, un massothérapeute, un médecin, un ostéopathe, un thérapeute sportif? »

Peu importe qui vous consultez, il faudra que vous compreniez ce qu’il faut faire. L’atteinte des tissus est-elle grave? Aurez-vous besoin d’une intervention chirurgicale pour un ligament ou un tendon déchiré? Si la lésion des tissus n’est pas grave, que faut‑il faire pour aider à guérir le problème? Devez-vous améliorer votre mobilité (flexibilité ou amplitude du mouvement), votre stabilité, votre contrôle de la motricité ou votre force? Le traitement doit viser avant tout à faire face aux principales causes qui contribuent au problème. Si le traitement porte sur la mobilité (manipulation, mobilisation, massage, etc.), mais si vous avez besoin de stabilité ou de contrôle de la motricité et de force, le problème persistera ou réapparaîtra probablement.

Il faut choisir un fournisseur de soins de santé capable d’évaluer l’ampleur des dommages aux tissus, votre mobilité, votre stabilité, votre contrôle de la motricité et votre force. Ces évaluations lui permettent de concevoir un plan de traitement approprié pour vous aider. Plus le problème existe depuis longtemps, plus il devient souvent compliqué. Il importe de chercher à faire disparaître votre douleur. Si vous n’êtes pas satisfait des traitements reçus auparavant, continuez de consulter.

 

Allen Hicks
BA(Hon)PE, BScPT, FCAMPT, CSCS
Owner / Physiotherapist
Evolution Physiotherapy