Conditionnement pour le soccer

Conseils pour rester en bonne santé au cours de la saison

Les joueurs de soccer, jeunes et plus vieux, sont prêts à envahir le terrain pour une autre saison active et divertissante. Le sport le plus populaire au monde continue de se propager au Canada, en particulier chez les 25 ans et moins.

Les lésions des tissus mous, attribuables à la surutilisation, et les blessures au genou et à la cheville sont courantes chez les jeunes joueurs. Il est de loin préférable de les prévenir en suivant de bonnes techniques de réchauffement et d’étirement, ce qui évite de finir par une réadaptation à la suite d’une blessure qui peut vous coûter la majeure partie de la saison.

Voici plusieurs blessures courantes au soccer que les joueurs et les parents doivent connaître et chercher vraiment à prévenir :

  • Les contusions des tissus mous (bleus) sont les blessures les plus fréquentes au soccer.
  • Le surentraînement peut causer des lésions attribuables à la surutilisation, comme des fractures de stress.
  • Les fractures sont relativement peu courantes, représentant de 3,5 % à 9 % des blessures déclarées.
  • Les blessures au genou représentent 26 % et les traumatismes de la cheville, jusqu’à 23 %. Selon l’AAP, les fractures sont plus fréquentes à la partie supérieure du corps.
  • Le « coup de tête » peut avoir des conséquences éventuellement sérieuses comme une perte de cognition. Une étude réalisée sur des joueurs adultes a révélé que ceux qui frappent souvent le ballon d’un « coup de tête » montraient des « déficits » variant de bénins à sévères de l’attention, de la concentration et de la mémoire chez 81 % des joueurs examinés ».
  • Les traumatismes aux yeux sont eux aussi courants chez les joueurs de tous les âges.
  • Le soccer vient au deuxième rang (derrière le ballon-panier) des principales causes de blessures sportives à la bouche et aux dents.

La physiothérapie peut aider

Les jeunes joueurs peuvent réduire au minimum le risque de blessures graves en suivant plusieurs étapes simples.

Conseils sur la prévention des blessures :

  • Assurez-vous d’établir le bon équilibre entre le temps de pratique, le temps de jeu et les jours de congé afin de prévenir les traumatismes attribuables à la surutilisation.
  • Prenez le temps de bien vous réchauffer et n’oubliez pas les exercices d’assouplissement.
  • Vérifiez le terrain – assurez-vous qu’il est bien entretenu et qu’il ne présente aucun danger.
  • Portez un protège-dents – ce qui réduit le nombre de traumatismes à la bouche ou aux dents.
  • Protégez-vous la tête et les yeux – le casque et les lunettes peuvent aider à éviter de graves blessures.
  • Protège-tibia – aident à prévenir les traumatismes des tissus mous et d’autres blessures sérieuses aux jambes.
  • Franc jeu – le jeu rude peut causer des blessures – l’esprit sportif et la sécurité garantissent que tous les joueurs s’amusent bien.
  • Évitez de jouer avec une douleur sévère ou persistante – les petits bobos ou les douleurs durant jusqu’à 48 heures sont acceptables, mais une douleur sévère ou de la difficulté à marcher peuvent indiquer un problème plus grave.
  • Envisagez de porter des supports plantaires pour plus de confort et pour soulager les douleurs mineures au talon ou au pied.

La douleur chronique à la hanche, au genou ou dans la région lombaire peut être un signe de problèmes plus graves et il faut se faire examiner par un physiothérapeute.

Trouver un physiothérapeute

L’Association canadienne de physiothérapie (ACP) représente les physiothérapeutes, assistants-physiothérapeutes et étudiants en physiothérapie du Canada. Les membres de l’ACP sont des professionnels de la réadaptation voués à la santé, à la mobilité et à la condition physique des Canadiens.

Les physiothérapeutes sont des professionnels des soins de santé primaires qui conjuguent leurs connaissances approfondies du corps et de son fonctionnement à des compétences cliniques pratiques spécialisées pour évaluer, diagnostiquer et traiter des symptômes de maladie, des blessures ou une incapacité.

Plus de 20 000 physiothérapeutes agréés travaillent au Canada, dans des cliniques privées et des hôpitaux généraux et de réadaptation, des centres de santé communautaires, des établissements de soins aux bénéficiaires internes et des résidences-services, des agences de visite à domicile, des milieux de travail et des écoles.

Trouver un physiothérapeute



            

L’ACP présente ses références d’éducation comme service public et à des fins d’information seulement.
Le contenu n’entend pas remplacer les conseils, le diagnostic ou les traitements assurés par un médecin professionnel. Les opinions exprimées ne représentent pas nécessairement celles des membres de l’ACP.

L’Association canadienne de physiothérapie (ACP) représente les physiothérapeutes, assistants-physiothérapeutes et étudiants en physiothérapie du Canada. Les membres de l’ACP sont des professionnels de la réadaptation voués à la santé, à la mobilité et à la condition physique des Canadiens.

Les physiothérapeutes sont des professionnels des soins de santé primaires qui conjuguent leurs connaissances approfondies du corps et de son fonctionnement à des compétences cliniques pratiques spécialisées pour évaluer, diagnostiquer et traiter des symptômes de maladie, des blessures ou une incapacité.

Plus de 20 000 physiothérapeutes agréés travaillent au Canada, dans des cliniques privées et des hôpitaux généraux et de réadaptation, des centres de santé communautaires, des établissements de soins aux bénéficiaires internes et des résidences-services, des agences de visite à domicile, des milieux de travail et des écoles.